Allocation de scolarité 2018-2019

DES CHANGEMENTS INSUFFISANTS POUR PERMETTRE A TOUS UNE RENTRÉE SCOLAIRE DANS DE BONNES CONDITIONS

Le COGAS de juin 2017 a changé quelques règles pour le versement de l’Allocation de Scolarité. Une revendication ancienne de la CGT, le versement d’une allocation pour le primaire a enfin été mise en oeuvre. Toutefois, son montant reste insuffisant. En revanche, il n’y a plus d’allocation différentielle quand on est proche du QF. Cela va créer des effets de seuil (sauf pour les études supérieures).
Pour le QF, il n’y a plus le coefficient modulateur de 0,8 pour un couple de postiers. Enfin, il n’y a surtout pas d’augmentation des montants quelles que soient les études, alors que depuis juillet 2017, les prix à la consommation ont augmenté de +2,3 %.
Si les QF augmentent pour le collège et le secondaire, ils stagnent pour le supérieur. Cela va se traduire par une baisse des allocataires alors que c’est là que les besoins augmentent, en raison du vieillissement des postiers.

La CGT propose d’augmenter les montants de l’allocation de scolarité (tout comme nos salaires d’ailleurs) ainsi que d’améliorer les conditions de ressources afin de permettre à tous les postiers  de bénéficier de l’allocation de scolarité de La Poste !

Revendications CGT :
100€ pour chaque enfant en primaire ; QF 15000€
300€ pour chaque enfant en collège ; QF 15000€
700€ pour les enfants en lycée ; QF 15000€
1800€pour les études supérieures ; QF 15000€

Télécharger le tract fédéral

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *