EAR CER : La lutte continue …

Deux préavis de grève avaient été déposés pour cette journée, ils concernaient le réseau. Le premier avait été déposé pour les agents sédentaires et le second pour les EAR-CER.

Comme prévu, un rassemblement s’est tenu devant la Direction des Postes. Une trentaine de personnes ont fièrement battu le pavé pour faire entendre leurs revendications. D’autres personnes en grève nous ont fait savoir qu’elles ne pouvaient pas venir ce jour mais qu’elles seraient là pour le prochain rassemblement du 9 mai.

Les EAR devant le siège départemental de La Poste

Après une bonne ½ heure à discuter sur le perron des Arcuriales (siège de la Poste) et suite à notre demande, notre Direction a accepté de recevoir une délégation de six personnes. Cette délégation sera formée de deux représentants CGT, une représentante SUD et 4 EAR.

Comme nous nous en doutions, notre DRH nous a annoncé qu’elle ne « maîtrisait » pas le sujet puisque c’était un projet national. Nous lui avons donc demandé de transmettre au siège ce qui se dirait lors de cette réunion. Une entrée en matière des plus classiques dirons-nous.

Le compte-rendu après la rencontre avec la direction
  • Nous avons commencé par rappeler que nous n’étions absolument pas d’accord avec le projet MRM et que nous ne comptions pas laisser les EAR se faire sacrifier sur l’autel du profit. Mme L. nous a répondu que notre entreprise devait maîtriser ses dépenses pour viabiliser l’entreprise. A quoi nous avons répliqué que nous n’avions pas les mêmes conceptions quant au développement de l’entreprise et des moyens mis en oeuvre pour y arriver. Mme L. nous dit n’avoir de toute façon aucun pouvoir pour interférer sur l’avenir des EAR et que seul le rapport de force entre le siège et les syndicats, permettra de définir jusqu’où notre entreprise pourra aller. En plaisantant, nous la remercions de nous encourager à mener la lutte, à quoi elle répond sur le même ton de plaisanterie que nous faisons une utilisation abusive de ses propos.
  • Nous expliquons que les EAR représentent du personnel qualifié et que leur disparation ne ferait que mettre un peu plus en péril les organisations existantes. De toute façon et vu les vacances d’emplois dans certains secteurs, la sédentarisation des EAR ne ferait que combler les postes manquants sans prendre en compte les réels besoins en volants de remplacement.
  • Nous avons ensuite abordé les problèmes liés aux moyens de remplacement et du délai de carence de 2 jours. Notre DRH nous a répondu que ce délai était le délai maximum avant lequel la vacance d’emploi devait être comblée. Nous lui avons dit qu’il serait bien de faire un rappel aux RE pour qu’ils n’appliquent plus d’office ce délai de carence. Notre DRH nous a affirme que ce sera fait.
  • Nous rappelons aussi les problèmes liés aux « règlements locaux » qui vont parfois à l’encontre du
    bon sens et qui déstabilise les EAR lors de leurs missions, Mme L. est tout à fait d’accord avec nous.
  • Nous évoquons quelques problèmes locaux liés généralement à des problèmes d’organisations et encore une fois, Mme L. approuve nos remarques.

Nous nous quittons après une grosse heure de discussions et en nous disant à bientôt, le 9 mai 2017 à n’en pas douter.

Suite à cette action, nous apprenons que la réunion au niveau national, initialement prévu le vendredi 21 avril, est annulée !
Peut-on y voir un signe?
Quelle interprétation en avoir?
Est-ce stratégique ,voire lié aux proches élections Politiques?

Nul ne le sait!!

Ces paramètres,ne nous démobiliseront pas !
Continuons notre marche en Avant !
Démontrons notre détermination !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *