Accord sur les conditions de travail et sur l’évolution des métiers de la distribution et des services

LA CGT S’OPPOSE À CET ACCORD NOCIF ET APPELLE LES POSTIERS À SE MOBILISER DANS TOUS LES MÉTIERS

5 points, parmis d’autres, qui démontrent qu’il faut combattre cet accord
  1. Un accord qui piétine la démocratie

    CFDT, FO, CGC et CFTC qui ont signé l’accord représentent moins de 50% des voix aux élections professionnelles. Comment une minorité peut-elle imposer ses choix ? Comment au 21ème siècle, une entreprise comme La Poste peut-elle encore être un lieu où la démocratie ne s’exerce pas ?

  2. Un accord qui va faire baisser les salaires et le pouvoir d’achat des facteurs

    Les facteurs vont perdre de l’argent (les 200€ de prime pour passer en méridienne ne compenseront ni les 20 minutes de travail supplémentaire, ni la perte de l’indemnité de collation). Le passage en 1.3 pour quelques milliers d’agents ne va même pas compenser les différentes pertes de pouvoir d’achat subies par les facteurs avec le gel du point d’indice pendant de longues années et les 0% d’augmentation de l’année dernière. Le 2.1 doit être le minimum.

  3. Un accord qui va casser la vie privée et familiale

    Cet accord va casser encore plus les régimes et rythmes de travail (tournées sacoches, mixtes avec coupure méridienne obligatoire, adaptation des horaires à l’activité). Dans ces conditions, impossible d’organiser sa vie familiale et ses activités.

  4. Un accord qui va accroître la sécabilité et l’auto-remplacement

    La sécabilité est gravée dans le marbre et cerise sur le gâteau, 30 jours de sécabilité inopinée vont être imposés sans compensation !!!

    Ce qui pourrait apparaître comme une limite de 30 jours est un leurre puisque La Poste la conditionnerait à l’annulation des repos de cycle sur les périodes qu’elle prétendra faibles. C’est un pas majeur dans le sens de la modulation/annualisation du temps de travail.

    4bis. Un accord qui va généraliser la flexibilité à tous les postes

    Derrière les promotions se trouve l’éclatement des métiers et des périmètres. Le passage en 1.3 sera favorisé à condition de devenir facteur polyvalent et donc de ne plus être titulaire de son quartier. Les Facteurs d’Équipe et Facteurs Qualité pourront être conduits à exercer sur plusieurs sites, voire plusieurs départements. Pour les encadrants, après leur redéploiement, ils pourront être amenés à reprendre la sacoche pour faire de la distribution.

  5. Un accord qui va mettre un terme à la règle des deux ans entre deux réorganisations

    Les réorganisations vont être permanentes avec possibilité (quand la Loi Travail va s’appliquer à La Poste) d’ajuster l’organisation au trafic avec, reprise des emplois, modifications des horaires et des rythmes de travail.

    Les promoteurs de cet accord vous avoueront-ils qu’en fait d’amélioration de condition de travail il est question par exemple, d’étendre la limite des tournées VAE à 30km contre 20km aujourd’hui ?

    Enfin dernier point et non des moindres, la vente des quartiers déjà largement attaquée par facteur d’avenir va l’être encore plus. De nombreuses tournées seront d’office retirées de la vente. Ainsi, La Poste touche du doigt son rêve : en finir avec les titulaires de quartier.

    Télécharger le tract

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *